Ca fait déjà quelques jours que je traîne sur les sites de shopping en ligne devant mon ordinateur et que je repousse l'échéance du premier article. Mille questions me viennent en tête : "Sera-t'il assez bon ?" "Aurai-je l'air ridicule ?" "Serai-je lue ?" 

 

Le sens de l'autocritique et le perfectionnisme peuvent être des défauts car à vouloir faire trop bien on finit par souvent ne rien accomplir. 

 

De plus j'ai perdu toutes les notes qui ont été prises pour ce fameux "premier article" donc je me suis demandé si finalement ce n'était pas un signe pour que j'abandonne, et les jours passant je me rappelle de moins de détails. 

 

 Mais oh ! Si on ne se lance pas on n'a aucune chance d'avancer, alors je vais finalement me mettre au travail. Sinon je vais m'enliser dans cette crainte d'accomplir quelque chose de moyen qui finira par ressembler à s'y méprendre à de la fainéantise. 

Allez, au boulot.